Archives par étiquette : Fronde

Tableau figurant Anne d'Autriche et son fils Louis-Dieudonné bébé, futur Louis XIV

23 février… 1653 – Après la Fronde, Louis XIV devient Roi-Soleil

Pendant près de cinq ans, la France a subi une série de révoltes orchestrées par les magistrats puis par les princes, contre Anne d’Autriche et son ministre, Mazarin. Le 23 février 1653, à Paris, Louis XIV et sa Cour célèbrent la fin de cette Fronde et leur retour au Louvre. Le roi danse alors le Ballet de la Nuit et devient « Soleil« …

Louis-Dieudonné et sa mère Anne d’Autriche, vers 1639. La Fronde se déroule pendant la minorité de Louis XIV. Le pouvoir est assuré par la régence de la reine-mère qui s’appuie sur son principal ministre, le cardinal Mazarin. ©Peintre non identifié — Original téléversé par Wicki sur Wikipédia allemand. Domaine public

Dans l’hôtel du Petit-Bourbon, près du Palais du Louvre, le duc de Nemours a organisé une grande fête pour le retour de Louis XIV à Paris. Le jeune roi de 14 ans est en effet revenu il y a peu de Saint-Germain-en-Laye où il séjournait avec sa mère Anne d’Autriche, son frère Philippe d’Orléans et le cardinal Mazarin, depuis 1648. Louis XIV, alors âgé de 9 ans, avait quitté précipitamment le Louvre.

De la Fronde parlementaire…

En cause : la « fronde » des parlementaires tout d’abord, contre la régente Anne d’Autriche et le cardinal et ministre Mazarin. Le pays doit à ce moment-là mener une guerre contre les Habsbourg, et ce conflit nécessite d’accroître les impôts.
Or, cette décision provoque le mécontentement des plus aisés qui sont aussi les premiers concernés. Le 13 mai 1648, le Parlement de Paris entreprend de réformer ce qu’il considère comme les abus de l’Etat, sous la forme d’une charte de 27 articles présentée à la régente le 2 juillet suivant.
Disposée à se soumettre au départ, Anne d’Autriche fait finalement arrêter plusieurs magistrats. Ce revirement provoque le soulèvement du peuple lors de la « Journée des Barricades » le 26 août. La reine cède et fait libérer les prisonniers. Puis, elle s’enfuit avec ses enfants et Mazarin à Saint-Germain. Mais, assiégés par le Grand Condé et l’armée royale à Paris, les parlementaires rendent les armes et signent la paix.

… à la Fronde des princes

Les troubles auraient pu s’arrêter là si ce même Condé n’avait attisé à son tour la colère des seigneurs à l’égard de Mazarin, en nouant des complots. Et cette fronde des Princes est plus violente que la précédente. Condé a rallié les Espagnols à ses côtés, la guerre civile est sanglante.

Pour autant, ce dernier cumule les erreurs et se retrouve finalement isolé. La révolte s’essouffle et le 21 octobre 1652, Louis XIV rentre enfin à Paris. Il a eu 14 ans le 5 septembre. Majeur depuis un an, il détient dès lors le pouvoir et prononce une amnistie générale. Mais il n’en gardera pas moins à jamais une grande rancoeur à l’écart des frondeurs.
Quatre mois après la fin des troubles, l’heure est à la célébration du jeune roi, rentré au Louvre. Une fête a lieu pour cela le 23 février 1653. Un grand spectacle y est donné : le Ballet de la Nuit de Jean-Baptiste Lully. A la fin de la représentation, après que l’Aurore est apparue sur son char, accompagnée du Crépuscule et entourée des Douze Heures du Jour, survient le Soleil, entouré de vingt Génies. L’Aube chante ses louanges et se retire.

Le roi danse, le Soleil s’élève…

Tous dans le public reconnaissent le Soleil : il s’agit de Louis XIV, qui affirme ici clairement sa grandeur et son autorité. Autour de lui, en effet, s’inclinent les fils des anciens frondeurs, qui ont accepté de jouer. Ce soir-là comme durant les futures décennies de son règne, tous gravitent autour du lui… comme les astres autour du Soleil.

Bande-annonce du film « Le roi danse » de Gérard Corbiau (2000).