26 juillet… (intemporel) – Journée internationale pour la conservation de l’écosystème de la mangrove

Cela peut sembler exagéré de consacrer une journée de sensibilisation au seul 1% de la superficie des forêts tropicales du monde. Et pourtant. A la frontière entre la terre et la mer, cet écosystème abrite une biodiversité d’une richesse incomparable, tout en protégeant les communautés côtières des caprices de la nature.
Aujourd’hui, la mangrove menace de disparaître…

« Mangrove » by joshcontract is licensed under CC BY 2.0

Une aire de paradis

Souvent qualifiée de «forêt dans la mer», la mangrove ne se résume pas à cela. Cet écosystème dynamique est davantage un marais maritime, situé sur les littoraux tropicaux et subtropicaux.
Il constitue un véritable paradis en terme de biodiversité :
A l’abri des palétuviers – arbres ou arbustes possédant des racines échasses, majoritaires dans la mangrove -, des huîtres, des moules, des crevettes, des poissons, des crabes, des hérons, des reptiles, etc. Autant d’espèces qui prospèrent et se reproduisent.

Réparties sur 123 pays, les deux tiers des mangroves se situent dans 12 d’entre eux seulement.
Les zones les plus étendues se trouvent sur les côtes les plus humides d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale, d’Afrique de l’Ouest et centrale, du nord-est de l’Inde à l’Asie du Sud-Est, jusqu’au nord de l’Australie.
Le fait que la mangrove représente moins de 1% de toutes les forêts tropicales du monde en fait un écosystème rare.

De même, la mangrove joue un rôle essentiel dans la protection des côtes et par la même occasion, offre quantité de services aux communautés vivant à proximité :
– elle fournit les hommes en bois et en pêche;
– elle constitue un rempart naturel contre les ondes de tempêtes et de tsunamis;
– elle protège les côtes de l’élévation du niveau de la mer et de l’érosion.

Une nature en danger

Au cours des 40 dernières années, la mangrove a été divisée par deux à travers le monde.
Elle disparaît 3 à 5 fois plus vite que les pertes forestières mondiales globales, selon l’UNESCO.

L’organisation a donc établi en 2015, une Journée internationale pour la conservation de l’écosystème de la mangrove. Chaque 26 juillet, cette célébration vise à sensibiliser le public à cet «écosystème unique, spécial et vulnérable» et à encourager la recherche de solutions pour mieux l’utiliser et le préserver.