Archives par étiquette : Colbert

Tableau de Charles Le Brun décrivant Colbert présentant les savants au roi Louis XIV

22 décembre… 1666 – Création de l’Académie des Sciences

«Avancer et favoriser la science pour l’utilité publique et la gloire de son règne» : telle est la tâche confiée par Louis XIV aux savants réunis par Colbert le 22 décembre 1666, qui fonde ainsi l’Académie des Sciences.

Colbert présente à Louis XIV les membres de l’Académie Royale des Sciences créée en 1666. ©Charles Le Brun / Wikimedia Commons. Domaine public

A la Bibliothèque du roi, rue Vivienne à Paris, une quinzaine de savants se retrouvent sur invitation du ministre Colbert, ce 22 décembre. Ensemble, ils ont à charge de sublimer la science et par la même occasion, le règne du Roi-Soleil lui-même.

Faire rayonner la France et le Roi-Soleil

En 1666, la France est la première puissance politique d’Europe. Mais elle doit dominer sur tous les plans et non pas seulement diplomatique et militaire. Les sciences comme les arts vont servir ce rayonnement, avec notamment pour ces derniers la création de la Comédie-Française en 1680. S’agissant des sciences, Colbert s’attèle à la tâche en réunissant les plus grandes têtes pensantes du XVIIe siècle.

Parmi eux figure un étranger, Christian Huygens. Il vient des Pays-Bas. Il est physicien, mathématicien et astronome. Sa présence doit permettre d’«entrer en commerce de découvertes avec les académies étrangères.»

Une reconnaissance institutionnelle

Cette rencontre organisée par Colbert ce 22 décembre 1666 donne naissance à l’Académie des Sciences qui deviendra «Royale» trois ans plus tard.
Si les savants s’engagent à «favoriser la science pour l’utilité publique et la gloire de son règne», Louis XIV devient en juste retour des choses le protecteur de ces derniers. Ils peuvent ainsi désormais compter sur un soutien plus pérenne et sécurisant que celui des seuls mécènes pour conduire leurs recherches. Ils bénéficient également d’une reconnaissance institutionnelle.

Une Académie soumise aux caprices de l’histoire de France

Si l’Académie devient Académie Royale des Sciences en 1699, elle est supprimée moins d’un siècle plus tard, en 1793 par la Convention nationale.
Mais deux ans plus tard, la Constitution de l’An III la réhabilite sous la forme de la 1re classe de l’Institut national des sciences et des arts. Elle reprend ensuite son autonomie sous la Restauration en 1816.

Avec l’Académie Française et l’Académie des Belles-Lettres créées avant elles en 1635 et 1663, puis avec l’Académie des Sciences morales et politiques créée en 1795 et celle des Beaux-Arts née en 1816, l’Académie des Sciences forme ainsi l’Institut de France.

Plus de trois siècles et demi après sa création, elle rayonne toujours par le savoir de plus de 250 académiciens, les meilleurs scientifiques de leur temps, issus de toutes les disciplines.