Archives par étiquette : Civil War

portrait en N&B du président Abraham Lincoln

12 février… 1809 – Naissance du président Abraham Lincoln

Jour de la naissance en 1809 du 16e président des Etats-Unis Abraham Lincoln, le 12 février est de fait aussi un jour férié aux Etats-Unis. Le pays rend ainsi hommage à l’homme qui a initié l’abolition de l’esclavage.

Daguerréotype de Lincoln par Alexander Gardner en 1863. ©Alexander Gardner — [1]. Domaine public

Un avocat intègre

Son visage, que d’aucuns considéraient comme assez laid, est sans nul doute le plus emblématique des présidents des Etats-Unis.
Abraham Lincoln, rendu célèbre par sa détermination à abolir l’esclavage qui a déclenché la guerre de Sécession, naît en 1809 dans une famille de bûcherons du Kentucky. Elle est illettrée mais le jeune homme parvient à apprendre à lire et se passionne ainsi pour le droit.

Il devient avocat et exerce à Springfield, dans l’Illinois. Là, il se forge rapidement une réputation d’homme intègre dans l’exercice de sa profession. Ses plaidoyers sont clairs, percutants. Et, sans nul doute ses origines très modestes y sont-elles pour quelque chose, ils sont accessibles à tous.
Cette reconnaissance le pousse jusqu’au Congrès de l’Illinois, du côté des libéraux (whigs), où il est élu le 4 août 1834. Dix ans plus tard cependant, il perd son siège au Sénat après s’être opposé à la guerre engagée contre le Mexique par le président Folk.

La promesse d’abolir l’esclavage

Son destin politique prend un nouveau tournant quelques temps plus tard. En 1852 en effet, un roman de Harriet Beecher Stowe, Uncle Tom’s Cabin (La case de l’Oncle Tom) relance le débat sur l’esclavage. Il divise même le parti démocrate. Or, cette fracture bénéficie à Lincoln, candidat du parti républicain. Il remporte ainsi l’élection présidentielle le 6 novembre 1860, avec seulement 40% des voix, sur la promesse d’abolir l’esclavage.

La Caroline du Sud, dont la culture agraire et aristocratique est en grande partie permise grâce à l’esclavage et s’oppose aux industriels du Nord, fait alors aussitôt sécession. Très vite, dix autres Etats l’imitent et forment ensemble, les Etats Confédérés. S’engage alors, en 1861, la Civil War (surnommée Guerre de Sécession en français), l’une des plus meurtrières de l’histoire des Etats-Unis, avec près de 600 000 morts.

Le prix de la victoire

Le conflit s’achève le 9 avril 1865 par la victoire du Nord sur le Sud, des Etats-Unis sur la Confédération. Mais Abraham Lincoln n’a pas le temps de savourer son succès. Le 14 avril, alors que le président assiste à la représentation au théâtre Ford de Washington, de Notre cousin d’Amérique, un sympathisant des Etats du Sud, John Wilkes Booth, lui tire une balle dans la tête.
Si Lincoln ne survit pas, l’esclavage sera bien aboli, avec la ratification du XIIIe amendement, le 18 décembre 1865.

Le 12 février, jour de la naissance du 16e président, est chaque année, férié aux Etats-Unis. Certains Etats comme l’Illinois, le Connecticut ou encore New York, célèbrent cette journée par des concerts, des défilés et de nombreuses fêtes de rue.