Archives par étiquette : Chant des Partisans

30 mai… 1943 – La BBC diffuse «Le Chant des Partisans»

Le 30 mai 1943, sur la BBC à Londres résonne un chant inconnu des auditeurs. Il s’agit de l’adaptation, en français, d’un chant russe dont deux hommes, entrés dans la résistance, ont réécrit les paroles. Il s’agit du Chant des Partisans, lequel devient aussitôt l’hymne de la Résistance.

La musique a été empruntée à la chanteuse et guitariste d’origine russe Anna Marly.
Le directeur de la BBC cherche alors un air pouvant servir d’indicatif pour Honneur et Patrie, la célèbre émission du général de Gaulle. Il confie donc cette charge à l’écrivain Joseph Kessel et son neveu Maurice Druon, réfugiés à Londres quelques semaines plus tôt.

Exprimer la grandeur d’âme des résistants

Tous deux entreprennent de reprendre la mélodie de la chanson d’Anna Marly, puis de traduire et de changer un peu les paroles. «Nous cherchions des phrases simples pour exprimer la grandeur d’âme de nos camarades résistants», expliqueront-ils. Ils écrivent le texte en une seule après-midi…

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne
Ohé, partisans, ouvriers et paysans c’est l’alarme
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades,
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades,
Ohé, les tueurs, à vos armes et vos couteaux, tirez vite,
Ohé, saboteurs, attention à ton fardeau, dynamite.

C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère
II y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves
Ici, nous, vois-tu, nous on marche, nous on tue ou on crève.

Ici, chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe
Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place,
Demain du sang noir séchera au grand soleil sur nos routes
Chantez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute.

Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne
Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur la plaine

Toutefois, c’est la version sifflée qui est diffusée à la radio, celle-ci parvenant en France malgré le brouillage des ondes, contrairement à celle contenant des mots…