Archives par étiquette : Asie

Des personnes s'enfuient à l'approche de la vague

26 décembre… 2004 – Un tsunami d’une rare violence ravage le sud de l’Asie

A 7h58 heure locale le 26 décembre 2004, un séisme, au large de l’île de Sumatra en Indonésie, déclenche un tsunami dévastateur et particulièrement meurtrier. Seize ans après, tandis que certains sont encore traumatisés, d’autres retrouvent leurs proches !

Une nouvelle journée débute sur l’île de Sumatra, sous le soleil chaud de l’hémisphère sud. Certains ont fêté Noël la veille, l’esprit est encore à la fête. Les touristes, en grand nombre dans ce petit coin de paradis, ont déjà investi les plages. Il n’est pas 8 heures.

Un séisme de magnitude 9,3 provoque un tsunami

Très vite, les têtes se tournent vers le large. Une vague gigantesque se dirige à toute vitesse vers le littoral. Peu vont avoir le temps de s’échapper avant qu’elle ne s’abatte sur les plages, les hôtels, les commerces et les habitations. En très peu de temps, des dizaines de villages sont rayés de la carte; 131 000 personnes, rien que sur la côte ouest de Sumatra, perdent la vie.

Mais le séisme de magnitude 9,3 – le plus violent depuis 1960 – qui a provoqué le tsunami, ne frappe pas que l’Indonésie. En effet, tandis que le raz-de-marée poursuit son chemin jusqu’aux côtes de Birmanie, de Thaïlande et de Malaisie, l’Inde et le Sri Lanka sont eux aussi touchés de plein fouet. Les îles des Maldives et le Bangladesh n’y échappent pas non plus. Même Madagascar, La Somalie, le Kenya et la Tanzanie en ressentent les effets.

Un bilan humain et environnemental catastrophique

En définitive, plus de 220 000 personnes perdent la vie : environ 170 000 en Indonésie, 31 000 au Sri Lanka, 16400 en Inde, 5400 en Thaïlande, une centaine aux Maldives,…
1700 Européens, dont 95 Français, qui s’étaient offert des vacances de Noël au soleil, sont décédés.
De plus, sur l’ensemble des pays touchés par le séisme et le tsunami, des milliers d’enfants se retrouvent orphelins et plus d’un million de personnes sont sans abri.

Les ravages sont aussi impressionnants au niveau environnemental : des pollutions chimiques sans précédent, des récifs coralliens détruits, des mangroves ravagées…
L’aide apportée par de nombreux pays du monde aux régions d’Asie sinistrées s’élève à plus de 13,5 milliards de dollars.

Seize ans après le drame, nombreuses sont les personnes encore traumatisées. Malgré tout, certaines vivent de véritables miracles. Le dernier date de la fin du mois de septembre 2020. Une mère a retrouvé son fils, âgé de 5 ans à l’époque et recueilli depuis dans une famille adoptive