Archives de catégorie : Physique & Chimie

4 juin… 1783 – La toute première « montgolfière » s’envole

A Annonay (Ardèche), le 4 juin 1783, un petit ballon de taffetas, gonflé à l’air chaud, s’élève dans les airs. Il atteint 1000 mètres d’altitude! Cette petite expérience tentée par les frères Montgolfier, introduit l’ère de la conquête aérienne par l’homme…

Le 1er vol habité à la Folie Titon, le 19 octobre 1783

Papetiers de profession, à Annonay au sud de Lyon, Joseph (42 ans) et Etienne (38 ans) Montgolfier sont aussi adeptes de physique et multiplient les petites expériences.
Courant 1782 et début 1783, les recherches de Joseph l’amènent à considérer qu’une chaleur de 100°C raréfie l’air de moitié dans un vaisseau fermé. Autrement dit, elle en diminue la pesanteur de moitié et peut de fait, logiquement, lui permettre de s’élever en entraînant le poids de son enveloppe.

Son premier ballon est un petit parallélépipède creux, en taffetas très mince, qu’il fait monter au plafond d’un appartement. Fort de cette réussite et après plusieurs nouvelles tentatives, Etienne et Joseph décident d’aller plus loin et d’essayer cette fois le procédé en plein air. Pour cela, ils élaborent une machine plus considérable que la dernière. Celle-là contient plus de 20 mètres cubes d’air. Elle s’élève jusqu’à une hauteur de deux à trois cents mètres, avant de tomber sur les coteaux voisins.

Ainsi, et profitant de la présence à ce moment-là, de notables à Annonay, les frères Montgolfier entreprennent de faire une démonstration publique de leur invention. Et pas des moindres: il s’agit en effet du premier objet fabriqué de main d’homme, à voler!
Le 4 juin 1783 donc, devant une assistance déjà intimidante, les deux frères lâchent un ballon de taffetas de onze mètres de diamètre, chauffé par un feu de paille et de laine. Le globe grimpe alors à 1000 mètres de hauteur, devant les habitants de la ville, ébahis.
De ce jour, le nom des Montgolfier passe à la postérité…

Premiers vols habités

Le spectacle dont les gens ont été les témoins à Annonay, arrive vite aux oreilles des grands de Paris… et de Versailles. Ainsi, Etienne et Joseph tentent une nouvelle fois l’expérience, devant Louis XVI, Marie-Antoinette et la Cour, le 19 septembre 1783. Au ballon, est cette fois attachée une nacelle dans laquelle se trouvent un coq, un canard et un mouton. Les trois animaux montent à 480 mètres de haut, devenant ainsi les premiers passagers aériens de l’histoire. Ils atterrissent en forêt de Vaucresson, à 1700 mètres de leur point de départ. Le mouton et le canard ont survécu, pas le coq…

Bien sûr, hors de question de s’arrêter là!
Le 19 octobre, soit un mois jour pour jour après les animaux, c’est au tour des humains de tenter de voler, en partant de la Folie Titon, manufacture royale de papiers peints, à Paris.
Louis XVI est réticent, il craint pour les trois hommes qui doivent se lancer, à savoir Jean-Baptiste Réveillon, Jean-François Pilâtre de Rozier et Giroud de Villette, et leur préférerait des prisonniers…
Une nouvelle fois, l’expérience se révèle un véritable succès pour les Montgolfier. L’exploit est rédigé pour l’Académie des Sciences, par le savant Benjamin Franklin, lui-même!

Les « montgolfières » sont ainsi nées et constitueront dès lors un formidable divertissement. A regret pour leurs deux inventeurs…