Archives de catégorie : Croyances & religions

11 juin… 1144 – Introduction de l’art gothique à Saint-Denis

En piteux état, la basilique Saint-Denis, dédiée au premier évêque de Paris, a fait l’objet de rénovations. Son choeur en particulier, dont l’abbé Suger organise la consécration solennelle le 11 juin 1144, devant le roi et la reine de France.

Des travaux entrepris par l’abbé Suger, subsistent aujourd’hui le déambulatoire autour du choeur, avec ses chapelles absidiales, la façade occidentale qui donne sur le parvis et les deux travées de la nef attenantes à cette façade.

Saint-Denis, symbole religieux et politique

En 1144, voilà quinze ans déjà que Suger a lancé ce chantier de rénovation. L’église abbatiale menaçait en effet de s’effondrer par endroits…
Le bâtiment a été construit quatre siècles plus tôt en l’honneur de Saint-Denis, premier évêque de Paris mort en martyr, décapité par les Romains entre 250 et 272.
L’église est depuis longtemps un lieu de pèlerinage. De même, plusieurs princes et rois y sont inhumés.

Le 11 juin, le nouveau choeur, construit dans le prolongement de l’abbatiale existante est achevé.
Pour la consécration de son oeuvre, Suger a invité le roi Louis VII le Jeune et sa femme Aliénor d’Aquitaine. Il a aussi convié tous les grands personnages du royaume, dont 24 évêques et archevêques.
Tous sont émerveillés par la lumière qui émane du choeur, après être passés sous la partie romane, sombre et moins haute. Les vitraux et l’élancement de la structure sont à l’origine de cette clarté éblouissante devant laquelle chacun s’émerveille.
Au point même qu’en repartant, chaque évêque rêve de faire adopter le même style à sa propre cathédrale, une fois chez lui.

Un style nouveau, surnommé « gothique »

Ce style est nouveau en effet. Qualifié d’«architecture de lumière», d’«art ogival» ou encore d’«art français», il est d’abord apparu en Normandie et en Bourgogne. Puis, il s’est répandu dans le Bassin parisien à Sens, Saint-Denis, Noyon ou encore Paris.
Sous la Renaissance, il prendra le nom d’«art gothique» («à peine digne des Goths»). Au XIXe siècle, il sera distingué au XIXe siècle, de l’art roman.

Après la mort de Suger, la basilique Saint-Denis subira bien d’autres travaux de rénovation, notamment par les architectes Pierre et Eudes de Montreuil de 1231 à 1265. Les successeurs de l’abbé feront ériger les tours du monument religieux. Grâce à l’une d’elles, haute de 86 mètres, Saint-Denis restera longtemps l’édifice le plus haut de France et d’Europe!