10 avril… 1957 – Première pour «Douze hommes en colère»

Porté par Henry Fonda, Douze hommes en colère est un brillant plaidoyer pour la juste justice des hommes. Sous forme de huis-clos, le réalisateur Sidney Lumet livre un thriller psychologique d’une rare puissance, toujours aussi percutante 64 ans après sa sortie, le 10 avril 1957.

Henry Fonda, un juré en colère

Un jeune homme d’origine modeste est accusé du meurtre de son père et risque la peine de mort. A la suite de son procès, le jury composé de douze hommes se retire pour délibérer. Il procède immédiatement à un vote et onze votent coupable. Mais la décision doit être unanime. Le juré qui a voté non-coupable doit alors se justifier. Il explique alors qu’il a un doute et que la vie de cet homme mérite bien quelques heures de réflexion. Il s’emploie alors à convaincre les autres un par un.

Henry Fonda est ce juré, le n°8 et seul à voter non-coupable. Commence alors pour lui une longue bataille face à des hommes peu disposés à se laisser contredire…

Justesse et tension

Douze hommes en colère frappe par la justesse de son propos et l’atmosphère tendue qui règne dans cette pièce où le spectateur se fait le témoin attentif et silencieux des échanges entre les jurés. Le film est un véritable reflet de la réalité et pour cause: l’histoire a été inspirée au scénariste Reginald Rose par sa propre expérience de juré.

Une première pour Sydney Lumet

Devenu un grand classique du cinéma, Douze hommes en colère est pourtant né à la télévision, en 1954, sous la direction de Franklin J. Schaffner.
C’est à Henry Fonda que l’on doit la transposition du film sur grand écran. Le comédien et producteur, qui cherchait un réalisateur capable de mettre en scène l’histoire en peu de temps et avec peu d’argent, s’est alors tourné vers Sydney Lumet, metteur en scène réputé pour le petit écran.
Ce dernier doit donc à Fonda sa première réalisation au cinéma, tournée en 21 jours pour 340 000 dollars!
Pour pouvoir tenir ce délai, les comédiens ont répété avant cela durant deux semaines, enfermés dans une pièce à échanger pour se mettre en condition physique et morale.

Un classique maintes fois adapté

Sorti sans tambour ni trompettes, Douze hommes en colère obtient l’Ours d’Or à Berlin en 1957. L’histoire fera ensuite l’objet de plusieurs autres adaptations : en pièce de théâtre à Londres en 1964 puis en France en 1970, puis en film pour le petit écran par William Friedkin aux Etats-Unis en 1977 et en 2007, encore au théâtre à Broadway. Une version russe a aussi existé.
Sydney Lumet poursuit par ailleurs sa carrière au cinéma avec notamment Un après-midi de chien, Le Prince de New-York, Le verdict… Il recevra un oscar d’honneur pour sa carrière en 2005.