26 mai… 1942 – Une alliance anglo-russe est signée à Londres

A mi-chemin entre l’alliance faite par la Russie avec l’Allemagne le 23 août 1939, et la conférence de Yalta qui scellera le destin des nations en guerre, le 4 février 1945, Churchill et Staline signent un traité d’assistance mutuelle, le 26 mai 1942…

Winston Churchill et Joseph Staline au Kremlin à Moscou

A Londres ce 29 mai, le chef russe Josef Staline et le premier ministre britannique Winston Churchill signent un accord d’assistance mutuelle entre leurs deux pays, pour une durée de vingt ans. Par ce traité, l’Union Soviétique et l’Angleterre s’engagent notamment à:
– combattre côté à côte l’Allemagne jusqu’à la victoire finale et à ne pas faire de paix avec l’ennemi séparément;
– ne pas rejoindre de coalition dirigée contre l’un ou l’autre;
– ne pas interférer dans les affaires internes de l’autre.

Une alliance efficace contre Hitler

Ainsi, les Alliés comme la Russie se dotent mutuellement de davantage de moyens militaires pour lutter efficacement contre la Wehrmacht (armée de terre) et la Luftwaffe (armée de l’air) d’Hitler. Une aubaine pour Staline dont le territoire a été envahi le 22 juin 1941 par l’Allemagne lors de l’opération Barbarossa.
Cette invasion était dans le même temps une trahison car elle rompait le pacte de non-agression germano-soviétique conclu le 23 août 1939…
Commissaire aux Affaires étrangères russes, Vyatcheslav Molotov en était alors le signataire. Il l’est aussi de ce nouvel accord conclu, près de deux ans après, avec son homologue britannique Anthony Eden.

Ce nouveau traité ne sera pas rompu. Il constituera une base à la conférence de Yalta, le 4 février 1945. Là, Churchill, Staline et le président des Etats-Unis, Franklin D. Roosevelt décideront de concert de l’avenir de l’Allemagne, presque vaincue, et de l’Europe toute entière.