11 mai… 1981 – Mort du « pape du reggae » Bob Marley

Souffrant d’un cancer généralisé, le Jamaïquain Bob Marley aux 200 millions de disques vendus à travers le monde, s’éteint le 11 mai 1981 à Miami. Il a 36 ans.

Bob Marley en concert, 1980, ZurichSuisse. ©UeliFrey — http://www.drjazz.ch/album/bobmarley.html CC BY-SA 3.0

Sans nul doute le musicien le plus connu du reggae, digne représentant du mouvement rastafari qu’il a contribué à populariser à travers le monde, Robert Nesta Marley reste aussi, par ses textes notamment, un symbole d’émancipation et de liberté.

Le chanteur a vendu plus de 200 millions de disques à travers le globe, la plupart post-mortem. Car le succès de Bob Marley s’est surtout confirmé après son décès…

Bob & the Wailers

Sa carrière a débuté modestement à l’âge de 14 ans. Il chante alors des succès soul et prend des cours de chant. Ses titres ska (style musical en Jamïque dans les années 1950) n’ont pas le succès escompté mais il poursuit sa vocation. A 18 ans, il fonde le groupe The Wailers avec Peter Tosh, Junior Braithwaite et Bunny Wailer.
Après quelques morceaux enregistrés, c’est finalement sa collaboration avec Johnny Nash dont il joue les premières parties des concerts à Londres, qui sort Bob Marley de l’anonymat.

Paix, justice et liberté

En 1973, sa rencontre avec Eric Clapton constitue un tournant véritablement déterminant. Ce dernier reprend sa chanson I Shot the SHeriff et offre ainsi à Bob Marley une renommée mondiale.
Dès lors, les succès et les albums s’enchaînent: Catch a fire, Burnin’, Natty Dread, Rastaman Vibration, Exodus, Kaya… jusqu’à l’album posthume Confrontation.
Ce qui séduit le public chez Bob Marley, ce sont ses messages de paix, de liberté et de justice qui raisonnent sur des mélodies rythmées et envoûtantes… Pour avoir connu lui-même la misère, il est le porte-parole des plus pauvres. Pour être né noir, il est l’incarnation de la rébellion pacifiste des plus opprimés… Bob est une icône de son vivant et le restera, bien après sa mort.

Cinq tumeurs…

En 1977, on lui diagnostique un cancer au pied. Il refuse de se faire amputer, ce qui aurait sans doute été préférable…
En 1980 en effet, alors qu’il fait un jogging dans Central Park à New York, il s’évanouit. Des examens révèlent alors cinq tumeurs: trois au cerveau, une à l’estomac, une aux poumons.
Bob Marley n’en souffle mot à personne et poursuit ses concerts, dont un en France devant 50 000 personnes. Il est ensuite soigné en Bavière, avant de décéder à Miami, le 11 mai 1981. Il n’a alors que 36 ans. Le 21 mai, il est enterré en Jamaïque après des funérailles nationales réunissant des milliers de personnes…

Laisser un commentaire