25 février… 1429 – Jeanne d’Arc rencontre le futur Charles VII

Au château de Chinon où il réside, le Dauphin reprend espoir de conserver la couronne de France… Ce 25 février 1429 en effet, il reçoit une jeune fille du nom de Jeanne, se disant destinée par Dieu à sauver le pays et la monarchie, des Anglais.

Première entrevue de Jeanne d’Arc et Charles VII à Chinon, le 25 février 1429
(Miniature des Vigiles de Charles VII par Martial d’Auvergne, 1484)

La couronne de France en jeu

Depuis la mort de Charles VI le Fou en 1422, la France est émiettée. Certains territoires sont sous la domination des Anglais, ou celle des Bourguignons, leurs alliés. D’autres appartiennent au Dauphin, futur Charles VII, et d’autres encore sont des terres d’Empire, comme la Province ou la Lorraine. A noter qu’une enclave de cette dernière, incluant Vaucouleurs et Domrémy, a fait allégeance au Dauphin…

Si le jeune Charles craint de perdre sa couronne, c’est qu’il a été déshérité par son père au profit du fils du roi d’Angleterre Henri V, encore bébé. Même sa mère Isabeau de Bavière soutient ce projet. Très isolé, le Dauphin envisage de renoncer devant l’avancée des Anglais.
Mais sa rencontre avec une jeune fille qui se fait appeler Jeanne la Pucelle, lui redonne espoir.

Jeanne la Pucelle au secours du Dauphin

Celle-ci vient de Domrémy. Elle a 17 ans et vient d’une famille de paysans prénommée les Darc.
La jeune fille affirme entendre des voix depuis l’âge de douze ou treize ans et avoir reçu l’ordre de l’archange Saint-Michel de «bouter l’Anglais hors de toute France» puis de restaurer la monarchie.
Après avoir convaincu le capitaine des gens d’armes de Vaucouleurs, Robert de Baudricourt, elle est envoyée par celui-ci à Chinon, pour rencontrer le futur Charles VII. Partie de Lorraine le 13 février 1429, elle arrive au château du Dauphin le 25 février.
L’histoire raconte que ce dernier aurait voulu tester Jeanne en chargeant un sujet de se faire passer pour lui pendant qu’il se cachait dans l’assistance. Or, bien qu’elle n’ait jamais vu le futur roi, la Pucelle se serait malgré tout dirigée vers lui dès son arrivée…

Le prix du sacre

Au cours d’une longue audience, Jeanne convainc Charles de sa mission d’autant qu’elle lui assure aussi sa filiation royale. Il accepte dès lors de lui confier quelques troupes et de délivrer Orléans, ce qu’elle fera le 8 mai 1429. Elle conduira ensuite le Dauphin jusqu’à Reims pour le faire sacrer roi de France.
Malgré cela, Jeanne d’Arc – sa famille est anoblie en décembre de la même année et change son nom en d’Arc – n’en deviendra pas moins gênante pour la monarchie au fil des mois. Elle sera finalement traitée de sorcière et condamnée comme telle, à mourir sur le bûcher, à Rouen, le 30 mai 1431. L’Eglise la réhabilitera 25 ans plus tard

Laisser un commentaire