4 février… 1945 – Conférence de Yalta entre les Trois Grands

Alors que le sort de l’Allemagne et du Japon semble scellé, les trois grands futurs vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale se réunissent du 4 au 11 février 1945 à Yalta, en Crimée, pour décider du destin de l’Allemagne, après-guerre.

Les dirigeants alliés à la conférence. De gauche à droite : Churchill, Roosevelt et Staline. Domaine public

Joseph Staline pour l’URSS, Franklin D. Roosevelt pour les Etats-Unis et Winston Churchill pour l’Angleterre, sont tous trois réunis pour une conférence à Yalta, sur les bords de la Mer Noire.

L’avenir de l’Allemagne en question

Les trois dirigeants sont les (très proches) futurs gagnants du conflit mondial qui se joue depuis cinq ans et demi. Ils le savent. Aussi se retrouvent-ils pour décider du sort de leur principal opposant et futur vaincu : l’Allemagne.

Plusieurs points sont abordés :
– la démilitarisation du pays;
– son partage en trois zones : une pour chacun des vainqueurs. Churchill obtiendra ensuite que la France ait la sienne. Elle sera créée avec un bout de la zone américaine et un de la zone britannique;
– le destin des nations occupées par l’Allemagne et libérées par les Alliés. Concernant les territoires annexés (ou sur le point de l’être) par l’URSS dans la foulée de leur libération, nulle objection n’est faite à Staline. Cela concerne les Etats baltes, la Moldavie et la Pologne orientale entre autres;
– la création d’une nouvelle institution qui remplace la Société des Nations. Il s’agira de l’Organisation des Nations Unies (ONU), fondée le 24 octobre suivant à San Francisco. Là encore, Churchill obtiendra de Roosevelt et Staline que la France et la Chine y siègent.

De Yalta à Potsdam, l’essor de l’URSS

Staline se montre très confiant lors de cette conférence, surtout sur le troisième point qui le concerne personnellement. Un Roosevelt malade (il mourra 3 mois plus tard) et un Churchill usé (mais qui vivra, lui, encore 20 ans!), ne sont pas en position selon lui de s’opposer.
Et le chef soviétique ne va pas se gêner dès les semaines qui suivent pour asseoir sa domination sur les dits-pays annexés.
En avançant toujours plus vite et plus loin vers l’Ouest, les armées russes occupent Berlin, l’Est de l’Allemagne, une partie de l’Autriche et toute l’Europe centrale. Partout, Staline met en place des gouvernements communistes.
Le 17 juillet 1945, six mois après Yalta, une nouvelle conférence se tient à Potsdam. Staline y retrouve Churchill et Attlee, de même que Harry Truman, le successeur de Roosevelt. Bien que conscients de la tournure délicate qu’ont pris les événements en Europe de l’Est, les deux puissances anglophones entérinent les décisions envisagées à Yalta, en février.
La Guerre froide entre l’URSS et les Etats-Unis va rapidement en découler…

Laisser un commentaire