24 janvier… (intemporel) – Journée internationale de l’éducation

En 2018, l’Assemblée Générale des Nations Unies a dédié la journée du 24 janvier à l’éducation. L’objectif : rappeler «le rôle de l’éducation dans la paix et le développement» et le nombre inconcevable d’enfants n’y ayant toujours pas accès dans le monde…

En ce début d’année 2021, plus de 250 millions d’enfants et d’adolescents ne vont toujours pas à l’école.
617 millions ne savent ni lire ni effectuer des calculs simples.
Mois de 40% des filles d’Afrique subsaharienne vont au bout de leurs études secondaires.
Près de 4 millions d’enfants et de jeunes réfugiés ne sont pas scolarisés…

Privilégiés dans le domaine, les petits Français bénéficient les concernant des écoles publiques les plus prestigieuses au monde. La France se classe en effet au sixième rang mondial pour son système éducatif.

Aller à l’école : un droit avant tout

Dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, signée par 193 pays en 1989, l’ONU spécifie noir sur blanc le droit à aller à l’école et lutte pour cela, dès 1946, à travers sa fondation UNICEF.
Trente ans plus tard, ce droit est loin d’être pleinement acquis.

A travers la Résolution adoptée le 3 décembre 1918, l’ONU «invite [ainsi] tous les États Membres, les organismes des Nations Unies, les organisations internationales et régionales, ainsi que la société civile, les organisations non gouvernementales, les organisations d’inspiration religieuse, les établissements d’enseignement, le secteur privé, les particuliers et les autres parties prenantes, à célébrer la Journée internationale de l’éducation de façon appropriée et à continuer de renforcer la coopération internationale pour aider les États Membres à atteindre l’objectif de développement durable.»

Laisser un commentaire