12 janvier… 2010 – L’île d’Haïti est frappée par un violent séisme

A 16h53 heure locale (22h53 à Paris), un séisme de magnitude 7,3 frappe Haïti. Les conséquences pour le pays, déjà touché par une extrême pauvreté, sont catastrophiques.

En 2008 déjà, Haïti était ravagé par des ouragans meurtriers, causant la mort de 800 personnes et des dégâts considérables. Pour cette partie de l’île (partagée avec la République Dominicaine), c’est un coup dur dont elle n’aura pas le temps de se remettre.

Le plus fort séisme depuis le XVIIIe siècle

Le 21 janvier 2010, à 16h53, un tremblement de terre d’une extrême violence frappe le pays. L’épicentre du séisme, de magnitude 7,3, est situé à 25 km de la capitale Port-au-Prince. La cassure s’est produite à seulement 13 km de profondeur, ce qui explique son intensité en surface. S’en suivent plusieurs répliques, de magnitude oscillant entre 5 et 5,9.

L’île n’avait pas connu pareil tremblement de terre depuis le milieu du XVIIIe siècle. Tandis que la panique s’empare de Saint-Domingue, en République Dominicaine, Port-au-Prince disparaît sous un nuage de poussière. Plus de 10% de la ville s’est totalement effondré : le Palais national (cf. photo ci-dessus), des ministères, le Palais de Justice, le Parlement, la Cathédrale Port-au-Prince; sans compter des écoles, des hôtels…

Très vite les secours s’organisent. Des pays se mobilisent comme les Etats-Unis, la France, la Suisse, le Royaume-Uni, le Vénézuela et bien d’autres. Des aides financières, logistiques, matérielles et/ou humaines sont apportées.
Mais elles n’empêchent malheureusement pas la mort de 220 000 personnes. 300 000 autres sont gravement blessées; près d’1,5 million d’Haïtiens se retrouvent sans-abris, sur les 3,5 millions environ qui vivaient dans les zones touchées.

La pauvreté, une cause majeure

Onze ans après, l’île d’Haïti n’est toujours pas remise.
Entre autres causes, les ouragans Isaac et Sandy en 2012. Mais aussi, une extrême sécheresse entre 2013 et 2015, puis l’ouragan Matthew qui a frappé l’île de plein fouet en 2016. Et par-dessus tout, l’extrême pauvreté qui touche Haïti l’empêche de s’équiper de moyens suffisants pour se prémunir des dégâts causés par chaque catastrophe.
Cette dernière année-là, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon soulignait tristement:
«Les pays à revenus élevés enregistrent d’énormes pertes économiques lors des catastrophes naturelles mais dans les pays à faibles revenus, les gens paient de leur vie.»
En effet, Haïti est le pays qui compte le plus de morts suite aux tempêtes et aux séismes survenus au XXIe siècle, devant l’Indonésie, frappée par un tsunami en 2004.

Un commentaire sur “12 janvier… 2010 – L’île d’Haïti est frappée par un violent séisme

  1. C’est terrible tout ce qui se passe dans ce pays… Pour le coup, en si peu d’année si on prend le XXIe siècle…

Laisser un commentaire