11 janvier… 49 avant J.-C. – César franchit le Rubicon

L’épisode historique est passé à la postérité sous forme d’expression : «franchir le Rubicon» qui signifie prendre une décision irrévocable, lourde de conséquences. C’est en effet ce qu’a fait Jules César le 11 janvier 49 av. J.-C., en traversant le fleuve avec son armée, bafouant ainsi la loi romaine et défiant le Sénat.

César franchit le Rubicon. ©PMRMaeyaert – Own work / Wikimedia Commons. CC BY-SA 4.0. Non modifié

Guerre d’egos et Guerre des Gaules

Alors qu’il constitue le tout premier triumvirat avec Pompée et Crassus en 60 av. J.-C., Jules César cherche, comme les deux autres, à se distinguer.
Il mène, dans ce but, la Guerre des Gaules de 58 à 51 av. J.-C.. Il y soumet le chef Vercingétorix, à Alésia. Crassus de son côté, a été tué par les Parthes lors d’une de ses propres conquêtes, en -53. Pompée quant à lui, a mené son armée dans l’Orient méditerranéen où il s’est, tout autant que César, auréolé de gloire. L’alliance conclue en -60 est maintenant bien loin.

Pompée comme César entendent chacun gouverner seul désormais. La lutte entre les deux hommes est ouverte et tous les coups sont permis : tandis que César corrompt les partisans de Pompée en accordant par exemple des prêts gratuits, Pompée fait courir des rumeurs diffamatoires sur son adversaire. Il a un avantage cependant : il est à Rome, siège du pouvoir, alors que César opère à distance. Ce dernier se dirige néanmoins vers Pompée.

Alea jacta est

Le 11 janvier 49 av. J.-C., le voilà arrivé avec la XIIIe Légion, devant le Rubicon, un fleuve faisant office de frontière entre la Gaule cisalpine et la péninsule italienne. La loi de Rome interdit à quiconque de le franchir avec une armée, sauf autorisation du Sénat.

Conscient de violer cette règle et défiant ainsi ouvertement les magistrats, César traverse le Rubicon. Il prononce alors cette célèbre phrase Alea jacta est, qui signifie Le sort en est jeté. Entendant cela, et le croyant soutenu par les dieux, les soldats imitent le conquérant et franchissent le fleuve à leur tour.
Une fois arrivé dans la Ville éternelle, il en chasse Pompée puis soumet l’Italie entière en quelques semaines.
César poursuivra ce dernier en Espagne puis en Grèce où il le battra à Pharsale. Réfugié ensuite en Egypte, Pompée sera tué sur ordre du pharaon Ptolémée XIII, frère et époux d’une certaine Cléopâtre. Mais c’est une autre histoire…