4 décembre… (intemporel) – Les blés de la Sainte Barbe germeront-ils ?

Dans certaines régions de France, en Provence surtout, les préparatifs de Noël commencent le 4 décembre. Ce jour est celui de la Sainte Barbe, et d’une tradition ancestrale qui consiste à faire germer du blé et d’établir ainsi des pronostics sur la récolte de l’année à venir.

coupelle de blé germé
Blé de la Sainte Barbe en cours de pousse. ©Véronique PAGNIER — Travail personnel. CC BY-SA 3.0

Il est des traditions plus tenaces que d’autres.
Les «blés de la Sainte Barbe», qui remontent à l’antiquité romaine voire aux tous débuts de l’agriculture, sont de celles-là.

A l’époque, le froid et le raccourcissement des jours faisaient craindre aux ancêtres que la terre nourricière ne reparte pas au Printemps. Ils avaient donc pour coutume de planter quelques grains de blé dans des jattes. Ils seraient disposés plus tard, germés, à l’entrée des champs. Le moment choisi pour cette petite pratique était autour de la mi-décembre, quand les jours recommençaient à s’allonger (le jour le plus court est le 21 décembre).
Les grains de blé plantés, issus de la récolte précédente et réservés pour les semailles de la saison suivante, servaient à faire des pronostics sur la récolte à venir.
Des pousses bien vertes, bien droites étaient bon signe. Ainsi naquit l’adage :

«Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn !» (Quand le blé va bien, tout va bien!)

Des blés païens aux blés chrétiens

Devenue un symbole d’espérance pour le Printemps et de renouveau de la nature, cette coutume a traversé les siècles.
L’Eglise catholique se l’est néanmoins appropriée avec le temps.
Elle a fixé la pratique au 4 décembre, jour de la sainte Barbe dans le calendrier religieux. En 1969, cette même Eglise a d’ailleurs modernisé le prénom Barbe, devenu depuis Barbara.

Elle a aussi fait évoluer sa vocation :
Restée vivace, surtout en Provence, la tradition consiste aujourd’hui à planter du blé ou des lentilles, dans 3 coupelles, symboles de la Sainte Trinité (le Père, le Fils et le Saint-Esprit).
Ces trois petites plantations servent enfin, le jour de Noël, à décorer la table. Dans le sud-est justement, elles sont disposées au milieu du Gros Souper et des 13 desserts, repas provençal typique du 25 décembre. Mais c’est une autre histoire…

Un commentaire sur “4 décembre… (intemporel) – Les blés de la Sainte Barbe germeront-ils ?

Laisser un commentaire