Mussolini et quelque 26 000 partisans fascistes marchent sur Rome pour prendre le pouvoir

30 octobre… 1922 – Mussolini et ses partisans fascistes marchent sur Rome

Pour faire pression sur le pouvoir en place dans une Italie en crise, Benito Mussolini incite 26 000 partisans fascistes à marcher sur Rome. Le 30 octobre 1922, le Duce prend ainsi la tête du gouvernement.

Benito MussoliniCesare Maria de Vecchi et Michele Bianchi avec les chemises noires durant la marche en 1922. ©Auteur inconnu — Illustrazione Italiana, 1922, n. 45. Wikimedia Commons. Domaine public

Mussolini au secours de l’Italie

Sortie meurtrie de la Grande Guerre, l’Italie est en proie aux grèves, aux émeutes et aux revendications. Benito Mussolini est un ancien socialiste qui voyait dans la Première Guerre mondiale l’occasion d’une régénérescence globale de son pays. Dans cette optique, il crée les Faisceaux de combat.

Composés d’anciens combattants et ultra-nationalistes, les Faisceaux de combat deviendront naturellement le Parti National Fasciste.
De 20 000 adhérents en 1919, il est passé à 700 000 en 1922. Entre-temps, 35 représentants fascistes ont été élus à la Chambre des députés.

La population voit en Mussolini un sauveur et dans sa politique, une véritable solution à la crise économique et sociale que vit l’Italie.
Le déploiement du fascisme, diligenté par les Chemises noires (milice du régime fasciste), s’effectue ainsi dans tout le pays. Si certaines villes montrent encore de la réticence, elles sont conquises par la force.

L’ère fasciste

Depuis Naples, le 24 octobre 1922, Mussolini scande :
«Ou ils donnent le gouvernement, ou nous le prenons en allant à Rome!»

Sous son impulsion, 26 000 partisans du Duce prennent donc le chemin de la capitale le 27 octobre.
Si ce n’est pas à proprement parler une opération militaire, elle suffit à intimider le roi Victor-Emmanuel III. Ce dernier demande donc aux fascistes, le 29 octobre, de former un nouveau gouvernement. C’est la toute première victoire d’un parti non-démocratique en Europe.

Le 30 octobre, Benito Mussolini arrive en qualité de nouveau dirigeant du pays.
Bien qu’il remette l’Italie d’aplomb, il la mènera à sa perte en la précipitant dans la Seconde Guerre mondiale aux côtés d’Hitler. Il sera de fait évincé en 1943.
Le Duce sera assassiné par la Résistance italienne en 1945.

1 réflexion sur « 30 octobre… 1922 – Mussolini et ses partisans fascistes marchent sur Rome »

  1. Ping : 28 avril… 1945 - Benito Mussolini est exécuté sans procès - In Dies

Laisser un commentaire