12 octobre… 1999 – La Terre compte 6 milliards d’êtres humains

A Sarajevo, capitale de la Bosnie-Herzégovine, un petit garçon prénommé Adnan vient au monde ce 12 octobre 1999. L’accueil qui lui est fait est sans commune mesure. Le secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan s’est même déplacé pour rencontrer ce nouveau-né… le 6 milliardième être humain sur Terre !

Image par Gordon Johnson de Pixabay

Le petit Adnan n’en a pas conscience alors, mais sa naissance est hautement symbolique : avec lui, la Terre compte désormais 6 milliards d’êtres humains. En théorie du moins…
Car en fait, il est impossible de comptabiliser la population mondiale, même au million près.

Ce qui est sûr en revanche, c’est qu’en seulement 30 ans, la population mondiale a presque doublé !

Nous étions 1 milliard en 1800.
Puis, 3 milliards dans les années 60. A cette époque, on craignait déjà d’être trop nombreux.
60 ans ont passé et 4,8 milliards de Terriens se sont ajoutés, transformant cette crainte en certitude
Pour preuve, les hommes vivent à crédit sur les ressources de la planète depuis 1986, et de plus en plus tôt chaque année…

De 6 à 10 milliards

Exception faite en 2020, due à la pandémie de Covid-19 qui a mis un gros frein à l’économie, la date à laquelle les hommes achèvent de consommer les ressources que la planète est capable de régénérer en un an, ne cesse de reculer depuis plus de 30 ans…
Ce « jour du dépassement« , comparable à un passage en découvert bancaire, était le 22 août cette année.
Or en 2019, c’était le 29 juillet ; et en 2018, le 1er août ; en 2015, le 13 août ; en 2005, le 20 octobre ; etc. Jusqu’à l’année 1986, une année nulle puisque son jour de dépassement correspondant pile au 31 décembre.

Qui dit plus d’êtres humains, dit en effet plus de besoins…
Parvenus à 7 milliards d’hommes le 31 octobre 2011, avec la naissance de la petite Danica, à Manille aux Philippines, nous étions 7,7 milliards en 2019.
En 1999, les démographes estimaient la population mondiale à hauteur de 9 milliards en 2050. Il faudra plutôt tabler sur 10…

Par continent, la croissance démographique en 20 ans est éloquente :

19992020 (estimations)
Amérique du Nord305 millions369 millions
Amérique du Sud504 millions654 millions
Europe729 millions748 millions
Afrique749 millions1,3 milliards
Asie3,5 milliards4,6 milliards
Océanie30 millions43 millions
INED (Institut National d’Etudes Démographiques). Source : World Population Prospects. Nations Unies.

Une croissance à risque

Cette croissance de la démographie est sans nul doute une cause du crédit toujours plus important sur les ressources planétaires. Mais ce crédit tient surtout à la mauvaise répartition des richesses entre pays riches et pays pauvres : les premiers consomment de façon excessive tandis que les seconds manquent de tout. Pour preuve en quelques chiffres :

  • près de 90% de la population mondiale vit dans les pays en voie de développement.
  • 11% de la population mondiale vit sous le seuil de pauvreté (avec moins de 1,90$ par jour)
  • l’Inde compte 170 millions de personnes pauvres, le quart des humains les plus démunis de la planète. L’Afrique subsaharienne en compte la moitié.
  • 1 personne sur 7 souffre toujours de la faim dans le monde.

Laisser un commentaire