4 octobre… 1957 – Lancement du premier satellite artificiel Spoutnik

En lançant le premier satellite artificiel de l’histoire en pleine Guerre froide, le 4 octobre 1957, l’URSS lance une course effrénée à l’espace avec les Etats-Unis. Son nom, Spoutnik, et son « bip-bip » marqueront à jamais les esprits.

Réplique de Spoutnik 1, premier satellite artificiel au monde envoyé dans l’espace. ©NSSDC, NASA / Wikimedia Commons. Domaine public

Une nouvelle histoire… spatiale

Ce 4 octobre, l’URSS écrit les premières lignes d’un nouveau chapitre de l’histoire du monde, celui de la conquête spatiale.
A 19h 28min 34sec, depuis la base de Baïkonour au Kasakhstan (à l’époque, en Union Soviétique), une fusée construite sur le modèle du missile balistique intercontinental Semiorka, quitte la Terre. Elle transporte une sphère en aluminium de 58 centimètres de diamètre, pesant 83,6 kilos. Il s’agit du tout premier satellite artificiel, auquel l’URSS a donné le nom de Spoutnik, «compagnon» en russe.

La «seconde lune» de la Terre

Le lancement est un succès : mis en orbite à 19h 33min 48sec, Spoutnik-1 (car il y en aura d’autres) entame sa révolution autour de la Terre. Il en fera le tour complet en 98 min en ayant atteint à son apogée, une altitude de 947km.
92 minutes après le départ, enfin – ses quatre antennes s’étant déployées alors que le satellite était déjà hors de portée des récepteurs -, un son se fait entendre. Sur les radios du monde entier, résonne le « bip-bip » de Spoutnik, preuve de son bon fonctionnement. L’URSS se vante alors d’avoir lancé la «seconde lune» de la Terre.

22 jours et 1400 orbites

Les deux émetteurs radio du satellite qui envoient ce son, ont été installés pour transmettre les données de l’appareil aux stations terrestres, à savoir la pression et la température de l’azote à l’intérieur de Spoutnik.

Les appareils électriques du satellite fonctionnent durant 22 jours, au terme desquels les batteries s’épuisent. Spoutnik perd alors progressivement de l’altitude. Le 9 décembre, il est 600km plus bas. Le 4 janvier 1958, le satellite, qui comptabilise 1400 orbites autour de la Terre soit 70 millions de kilomètres parcourus, se désintègre en entrant dans l’atmosphère.

URSS / USA : la course à l’espace

Alors en pleine Guerre froide avec l’URSS, les Etats-Unis prennent conscience, avec l’envoi de Spoutnik dans l’espace, de la possibilité d’être attaqués par les Russes avec des missiles nucléaires. Sans plus tarder, les Américains redoublent d’efforts pour rattraper l’URSS dans la conquête spatiale.
Dès lors, les deux puissances mondiales vont ponctuer les années qui suivent d’expériences inédites, certaines devenant des exploits. Quelques premières…

Un chien cobaye…

  • le 3 novembre 1957, un mois après le lancement de Spoutnik-1, l’URSS lance Spoutnik-2 avec une chienne du nom de Laïka à son bord. L’animal, trouvé dans les rues de Moscou, a été choisi pour être le premier être vivant à voyager dans l’espace.
    Cependant, la chienne meurt dans la capsule en orbite cinq heures après l’envol, victime d’une construction en trop grande hâte du satellite et de défaillances au niveau de la régulation thermique de l’habitacle. La Russie ne révèlera les véritables causes de son décès qu’en 2002.

Laïka

  • le 6 décembre 1957, les Etats-Unis lancent leur propre satellite, Vanguard TV-3, mais ce dernier se désintègre dans une explosion spectaculaire.
  • le 31 janvier 1958, le lancement du premier satellite américain Explorer 1 est cette fois un succès.
  • le 1er octobre 1958, les Etats-Unis créent la National Aeronautics ans Space Administration (NASA).

… et des spationautes

  • le 12 avril 1961, l’URSS envoie le premier homme dans l’espace, Youri Gagarine. Il passe 1h et 48 minutes en orbite autour de la Terre.
  • le 5 mai 1961, trois semaines après Gagarine, c’est au tour de l’Américain Alan Shepard de découvrir l’espace. Celui-ci n’effectue qu’un voyage suborbital. Néanmoins, il aurait pu être le premier homme à s’y rendre, son voyage devant initialement s’effectuer le 26 avril 1960 et ayant été reporté au moins 5 fois.

Youri Gagarine en 1961. @Arto Jousi / Wikimedia Commons. Domaine public

  • le 20 février 1962, les Etats-Unis envoient cette fois John Glenn en orbite autour de la Terre.
  • le 16 juin 1963, l’URSS envoie la première femme dans l’espace, Valentina Terechkova. Elle n’a que 26 ans !
  • le 18 mars 1965, le cosmonaute Alexei Leonov effectue la toute première sortie extra-véhiculaire.
  • le 20 juillet 1969 à 22h (heure US), l’Américain Neil Armstrong pose le premier pas sur la Lune. Un véritable premier exploit pour les Etats-Unis… enfin!

Neil Armstrong le 1er juillet 1969. ©Auteur inconnu / Wikimeida Commons. Domaine public

2 réflexions sur « 4 octobre… 1957 – Lancement du premier satellite artificiel Spoutnik »

  1. Ping : In Dies - 20 février… 1962 - L'astronaute John Glenn fait le tour de la Terre

  2. Ping : 14 mars… 2016 - L'ESA lance la mission ExoMars 2016, direction la planète rouge - In Dies

Laisser un commentaire