6 septembre… 1995 – «Sur la route de Madison» entre dans la légende

Il est l’une des références premières en matière d’histoire d’amour. Depuis 25 ans déjà, Sur la route de Madison avec Meryl Streep et de et avec Clint Eastwood offre son lot d’émotions – larmes comprises! – au rythme de ses rediffusions à la télévision…

Tendresse, simplicité et sincérité

À la mort de leur mère Francesca Johnson, un frère et une soeur découvrent dans ses affaires un journal révélant un pan inconnu de sa vie passée : quatre jours d’une folle passion vécue avec un photographe, Robert Kincaid, alors que, adolescents, ils étaient partis à une foire agricole avec leur père. Une passion dont elle ne s’est jamais remise et qui reprend vie à mesure que les deux enfants lisent le récit qu’elle avait rédigé, à l’époque.

Tendresse, simplicité et sincérité sont les maîtres mots pour décrire l’ambiance qui règne dans cette petite ferme du comté de Madison (Iowa) et ses environs, de même que la relation qui lie les deux amants. Ces sentiments sont retranscrits avec une rare intensité par les acteurs principaux.
Dans le rôle de la mère au foyer et épouse dévouée d’origine italienne, Meryl Streep offre un jeu d’une grande poésie, aérien, où la bienséance se confronte à un élan de désir inattendu et à la force insoupçonnée pour cet étranger de passage.
Clint Eastwood est cet homme rompu à la solitude et aux rencontres. Ce photographe aime la nature et les femmes, sans jamais manquer de respect à aucune. À lui aussi, cette rencontre va offrir son lot de surprises en matière de passion et d’inconnu.

Derrière la caméra

Au début des années 90, les deux comédiens sont en pleine gloire et le film ne va que les conforter au sommet.
Sur la route de Madison (The Bridges of Madison County) est adaptée d’un succès littéraire mitigé du même nom, écrit par Robert James Waller en 1992.
Steven Spielberg et sa maison de production Amblin avaient acheté les droits. Le réalisateur avait espéré mettre en scène le film après La liste de Schindler. Une perspective de légèreté…
Mais, contacté pour interpréter le rôle principal, Clint Eastwood a fait des pieds et des mains pour le réaliser, en plus de le jouer. Il s’est également chargé de persuader Meryl Streep de tenir le premier rôle féminin, qu’il n’imaginait pas dévolu à une autre. Celle-ci s’est laissée convaincre bien qu’elle ait détesté le livre.
En résulte un duo d’une rare force de persuasion. Peut-être parce que la passion éphémère, jouée à l’écran, a quelque peu déteint sur les acteurs le temps des six semaines de tournage…

Sorti en salles le 6 septembre 1995, le film a reçu 5 nominations, dont 2 (1 oscar et 1 Golden Globe) pour Meryl Streep.

Laisser un commentaire