14 août… 1040 – Macbeth prend le trône d’Ecosse

Rendue célèbre par William Shakespeare, l’histoire de Macbeth peut se comparer à celle de la série Game of Thrones, le fantastique en moins : des combats sanglants et incessants entre membres de mêmes familles pour le pouvoir, légitime ou usurpé. Le 14 août 1040, Mac Bethad mac Findlaích (Macbeth, en gaélique), roi de Moray, s’empare du trône d’Ecosse après avoir tué Duncan Ier.

Macbeth, peint par Jacob Jacobsz de Wet II (v. 1680) – Domaine public.

Macbeth devient roi de Moray (région située à l’est des Highlands) en 1032.
Il succède à son père Findlaech mac Ruaidrí, tué en 1020 par le cousin de Macbeth, Gille Comgaín mac Maíl Brigte. Macbeth venge son père (sa responsabilité n’est pas avérée mais plus que plausible) en mettant le feu à la résidence de son cousin. Ce dernier meurt brûlé vif avec 50 personnes de sa suite.
Macbeth épouse alors la veuve de Gille Comgaín, Gruoch.

Alors qu’il doit faire face d’un côté au comte des Orcades (archipel au nord de l’Ecosse), le jarl Thorfinn Sigurdsson, Macbeth se lance de l’autre côté, dans la guerre de succession au trône d’Ecosse. A la mort de Malcolm II en 1034, son petit-fils Duncan Ier devient roi. C’est en faisant campagne contre le Moray jusqu’en 1040 qu’il meurt au combat, tué par Macbeth. Ayant pris le contrôle, celui-ci s’empare ainsi de la couronne et prend du même coup le titre de «rí Alban» (roi d’Ecosse, en gaélique).

Son règne est stoppé 17 ans plus tard par le fils de Duncan Ier, Malcolm Canmore. Avec toute une armée fournie par Siward de Northumbrie, ce dernier envahit l’Ecosse en 1054. Prenant le contrôle d’une partie du territoire, Malcolm se proclame dès lors prétendant au trône. Il affronte et tue Macbeth le 15 août 1057.

De la réalité à la fiction

Tombée dans l’oubli, du moins absente des livres d’histoire, l’histoire de Macbeth doit sa postérité à Shakespeare qui s’en est inspiré pour écrire sa tragédie du même nom, en 1606. L’auteur s’est appuyé sur les Chroniques d’Angleterre, Ecosse et Irlande de Raphael Holinsshed (1577).
Verdi a également contribué à faire connaître le personnage, à travers son opéra Macbeth, en 1847.

Avec le cinéma, plusieurs réalisateurs ont achevé de populariser le roi d’Ecosse, à travers des adaptations plus ou moins fidèles à l’histoire de Macbeth
Les plus célèbres sont celles d’Orson Welles en 1948, de Roman Polanski en 1971 et de Justin Kurzel avec Michael Fassbender et Marion Cotillard, en 2015.