6 août… 2014 – La sonde Rosetta atteint la comète Tchouri

Après 10 ans, 5 mois et 4 jours de voyage dans l’espace et plus de 6,5 milliards de kilomètres parcourus, la sonde Rosetta envoyée par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) atteint sa destination, la comète « Tchouri« . Ce 6 août 2014, l’exploit est aussi une première dans l’histoire spatiale.

La sonde Rosetta a rejoint la comète Tchouri. ©DLR/Flickr. CC BY 3.0 de

Une mission scientifique inédite

En 1993, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) lance la mission Rosetta.
L’objectif : percer les origines de la vie sur Terre, une énigme à laquelle les comètes, objets les plus primitifs du système solaire, peuvent apporter des réponses.
Il s’agit donc d’envoyer une sonde recueillir des informations sur l’une d’entre elles. Choisie pour son accessibilité et ses caractéristiques types : la comète 67P (terme scientifique) surnommée « Tchouri« , diminutif de Tchourioumov-Guérassimenko (noms des deux ukrainiens qui l’ont découverte en 1969)
Tchouri gravite à 6,44 années autour du Soleil.
D’un diamète de 3 à 5km, cette comète est d’une noirceur saisissante, due à la présence de carbone. Elle est composée de glace et de matière primitive. Selon les scientifiques, les comètes telles que Tchouri auraient apporté l’eau sur Terre et y auraient peut-être même « semé » les ingrédients du vivant.

Pour l’étudier, une sonde baptisée Rosetta (en référence à la pierre de Rosette) est envoyée dans l’espace le 2 mars 2004. Elle mettra plus de 10 ans à atteindre sa destination, à 6,5 milliards de kilomètres de là.
Le 6 août 2014, c’est chose faite! 22 minutes après sa mise en orbite autour de Tchouri, l’ESA reçoit la confirmation par la sonde de la réussite de la mission! A compter de ce jour, Rosetta va accompagner la comète tout au long de sa course vers le Soleil. Un voyage riche en révélations scientifiques et rebondissements.

Un couple qui fonctionne

Trois mois après le début de leur relation, Tchouri et Rosetta franchissent une nouvelle étape dans leur histoire…
Le 12 novembre, cette dernière largue sur la comète un robot qu’elle avait emporté avec elle. Philae pesait 100 kg sur Terre, il ne pèse qu’un gramme sur Tchouri. Philae est un mini-laboratoire chargé de photographier Tchouri à 360° et lui prélever des échantillons de matière organique. Dès son arrivée, il transmet 80% des données espérées par les scientifiques!

Autre acteur déterminant dans la réussite de la mission : le Soleil.
Les comètes tournent en orbite elliptique autour de lui et c’est de lui que dépend l’évolution de leur matière:
au plus près de l’astre, une comète se réchauffe et « dégaze » (sa glace se transforme en gaz, formant une traînée de poussière parfois visible de la Terre). A ce moment-là au maximum de son activité, elle livre alors un maximum de données.

Mais toute belle histoire ayant une fin, celle-ci survient pour Tchouri et Rosetta le vendredi 30 septembre 2016, lorsque la sonde cesse son activité et s’écrase sur la comète.
Tchouri s’étant éloignée du Soleil, Rosetta, équipée de panneaux solaires, a perdu de l’énergie avant de s’arrêter définitivement, après 12 années d’une épopée scientifique unique !