30 juillet… (intemporel) – Fête du Trône au Maroc

Le pays célèbre aujourd’hui le 21ème anniversaire de l’intronisation de Mohammed VI. Chaque année, le 30 juillet est jour férié au Maroc et célèbre la Fête du Trône à travers des feux d’artifice et des célébrations en tout genre, de même qu’un discours prononcé par le roi et sa participation à plusieurs manifestations. Cette année, la Fête du Trône devait être donnée à Marrakech. L’épidémie de coronavirus en a décidé autrement…

Feu d’artifice ©pga_99/Flickr. Domaine public

La Fête du Trône est sans doute la fête civile la plus importante au Maroc.
Chaque année, le 30 juillet est férié et célèbre l’intronisation du Roi.
Cette fête est créée en 1934, lors du septième anniversaire de l’accession au trône de Mohammed ben Youssef, futur Mohammed V. Un décret publié par Mohammed El Mokri le 26 octobre de cette même année achève de l’officialiser.

La Fête du Trône rappelle le lien qui unit le monarque à ses sujets, un lien qui, selon le décret, doit être célébré dans chaque ville marocaine.
Toutes les villes doivent en effet organiser des célébrations musicales et des feux d’artifice, décorer les rues aux couleurs du drapeau marocain et distribuer des vêtements et de la nourriture à des organisations de bienfaisance.
Des activités royales, auquel le roi lui-même participe, sont également organisées, de même qu’une cérémonie de prestation de serment de nouveaux officiers et une cérémonie d’allégeance à Amir Al-Mouminine (commandeur des croyants, responsable du domaine religieux).

La Fête du Trône est aussi une journée dont le roi profite pour s’adresser à son peuple dans un discours télévisé.

Ce 30 juillet, elle devait se tenir à Marrakech.
Cependant, en raison de l’épidémie actuelle de coronavirus, les cérémonies ont toutes été reportées à une date ultérieure.
Le Roi a néanmoins adressé un discours au peuple hier, 29 juillet, à 21h.
Il présidera également, à titre symbolique, une réception ce soir du 30 juillet.

Marrakech n’est pas la seule à renoncer aux festivités cette année. Si toutes les villes préparaient des activités à l’occasion de la Fête du Trône, la ville a, elle, été fermée le 27 juillet, à l’instar de sept autres grandes villes comme Tanger, Fès ou encore Casablanca. En cause : un regain de l’épidémie de coronavirus. Les déplacements depuis et vers ces grandes villes sont donc interdites.

Demain, 31 juillet, a lieu l’Aïd El Adha, fête du sacrifice, célébrée cette année du 30 juillet au soir au 3 août au soir. A cette occasion aussi, les Marocains vont devoir s’adapter…