5 juillet… 1946 – Le bikini fait l’effet d’une bombe !

A l’heure où nous ressortons nos maillots de bain du placard en prévision des vacances d’été, retour sur la naissance de l’indémodable bikini, créé par Louis Réard et présenté au public le 5 juillet 1946 à la piscine Molitor, à Paris. Le maillot de bain fait alors l’effet d’une bombe, et pour cause…

L’actrice Brigitte Bardot en bikini (1952) – ©AF archive / Alamy Banque D’Images

Une sacrée révolution

Pour ce «bout de tissu» – comme ses détracteurs se plaisent à l’évoquer -, il était logique de trouver un nom digne des réactions qu’il allait provoquer…
C’est ainsi que Louis Réard choisit le nom « bikini », le même que celui de l’atoll du Pacifique sur lequel les Etats-Unis ont effectué leur premier essai nucléaire.
Et le 5 juillet 1946, le vêtement fait, comme supposé, l’effet d’une bombe !

Il faut dire qu’on parle d’une sacrée révolution !
Dans la Grèce antique certes, les femmes se couvraient déjà d’un simple bandeau en haut et d’une culotte en bas, mais exclusivement dans le cadre de tournois sportifs.
Après la Seconde Guerre mondiale, la mode féminine est assez prude. Passer d’un maillot de bain couvrant tout le torse, parfois jusqu’à mi-cuisses, à deux triangles en haut et une simple culotte en bas est inconcevable !

Ingénieur automobile de métier, Louis Réard doit son intérêt pour les dessous féminins à sa mère qui tient une boutique non loin des Folies Bergère. En imaginant ce vêtement de plage, le créateur a moins cherché à choquer qu’à rendre service aux femmes qu’il voyait replier leurs maillots pour éviter les traces déplaisantes de bronzage.

3,5 kilos de scandale !

Sans surprise, le monde réagit : l’Italie, l’Australie et l’Espagne notamment, interdisent le port du bikini sur leurs plages. Le Vatican, lui, le condamne carrément !
Le bikini devra sa popularisation aux stars de l’époque : Brigitte Bardot le porte dans Et Dieu… créa la femme, Ursula Andress fait de même dans James Bond contre Dr. No. Rita Hayworth et Marilyn Monroe posent elles aussi en bikini…
C’est ainsi que ce bout de tissu va trouver de plus en plus d’adeptes dès la fin des années 50 et courant des années 1960.
Il en profitera également pour se diversifier en termes de matières et de motifs, et surtout pour se moderniser : ne pesant, mouillé, que quelques grammes de nos jours, il en faisait près de 3,5 kilos à ses débuts…

Aujourd’hui totalement adopté, et bien que la tendance retourne depuis quelques étés au maillot 1 pièce, le bikini reste un incontournable. Il a encore à coup sûr de belles décennies devant lui !

Laisser un commentaire