29 juin… 1956 – Marilyn Monroe épouse Arthur Miller

Marilyn Monroe et Arthur Miller se marient civilement le vendredi 29 juin 1956 au soir, puis religieusement 2 jours après, le 1er juillet. La presse de l’époque, qui se passionne pour ce couple singulier que forment l’actrice et l’écrivain, les surnomme «The Beauty and the Brain». En français, « l’écervelée et l’intello »

Mariage d’Arthur Miller et Marilyn Monroe – ©Par Macfadden Publications New York, publisher of Radio-TV Mirror — page 22, Wikimedia Commons. Domaine public,

Marilyn a eu 30 ans 28 jours avant, le 1er juin. Ce vendredi-là, elle épouse son prince charmant. Le troisième…

L’ouvrier, le sportif…

Il y a eu James Dougherty, d’abord. Marilyn s’appelait encore Norma Jeane Mortenson mais rêvait déjà d’une autre vie que celle que les foyers d’accueil lui offraient. James lui, était ouvrier dans l’usine de bombardiers Lockeed Aircraft et le fils des voisins. Ils se sont mariés le 19 juin 1942 alors qu’ils avaient respectivement 16 et 20 ans. A peine 4 ans plus tard, un début de carrière dans le mannequinat et un possible contrat avec la 20th Century Fox pour Marilyn ont signé la fin de leur relation.

Puis il y a eu Joe DiMaggio, joueur de baseball des Yankees de New York. Il était célèbre, elle était une chanteuse et actrice en pleine ascension. Ils se sont mariés le 14 janvier 1954 à San Francisco.
Leurs tempéraments ont divergé rapidement. Malgré leur notoriété commune, l’un était de nature réservée tandis que l’autre aimait séduire et attirer sur elle les projecteurs. La jalousie de Joe a trouvé son point d’orgue lorsque Marilyn s’est amusée à faire voltiger sa robe blanche au-dessus d’une bouche d’aération, sur le tournage de Sept ans de réflexion (1955). Leur divorce ne les a pas empêchés de rester proches amis jusqu’au décès de Marilyn le 4 août 1962.

… et l’écrivain

Enfin, il y a Arthur Miller

Lorsqu’ils se rencontrent, le dramaturge est marié. Il est aussi traqué par le Bureau des activités anti-américaines, qui le soupçonne d’être communiste. Marilyn lui apporte un réconfort, une bouffée d’air frais. Une fois son divorce prononcé et le couple réuni, une course-poursuite en voiture avec des journalistes tourne au drame : la responsable du bureau new-yorkais de Paris Match trouve la mort. L’actrice voit aussitôt dans cet accident un mauvais présage…

Arthur Miller et Marilyn Monroe s’unissent civilement dans la hâte le soir même de l’accident, le 29 juin 1956. Leur mariage religieux se déroule dans l’intimité deux jours plus tard, le 1er juillet.

L’union des deux célébrités que 10 ans séparent, fascine. La presse les surnomme cruellement «The Beauty and the Brain» (littéralement « La Belle et le Cerveau », autrement dit « l’écervelée et l’intello »… Un premier coup porté au jeune et heureux couple, et mal vécu par Marilyn.
En juillet, un conflit ouvert entre l’actrice et le réalisateur du Prince et la danseuse, Laurence Olivier, lors du tournage du film à Londres, va accentuer encore le malaise : Arthur, qui l’accompagne et la soutient comme il le peut, confie tout de même dans son journal intime être agacé et déçu par sa femme qu’il estime puérile. Quand Marilyn le découvre, c’est l’explosion.

Pour contribuer un peu plus à nuire aux jeunes mariés dans les années qui suivent, et outre ses écarts avec Yves Montand ou encore Marlon Brando qui n’arrangent rien, Marilyn va successivement faire une fausse couche, une grossesse extra-utérine et une nouvelle fausse couche. En résulte une grosse dépression, soignée à coups de médicaments et d’alcool dont elle devient dépendante.
Arthur est démuni, le couple divorce en janvier 1961.
L’actrice ne sortira pas de ses addictions. Elle meurt un an et demi plus tard le 4 août 1962.

Laisser un commentaire